Le contenu de cette page est destiné seulement aux professionnels de santé.

Etes-vous un professionnel de santé ?

You are now visiting Wellspect global website. To view the North American website please click here click here

X

Challenges les plus courants

Certains d'entre vous peuvent se sentir mal à l'aise avant de commencer à pratiquer les sondages. Mais ne vous inquiétez pas.
La plupart des personnes passent outre ce sentiment dès qu'ils ont essayé quelques fois et réalisent que ce n'est pas douloureux.

Chaque cas est unique et il n'y a pas de méthode universelle permettant d'apprendre à pratiquer correctement un Sondage Intermittent Propre (SIP). Mais plusieurs conseils et astuces pourront vous aider.
five most common challenges full healthy plant growing from ground width

Difficultés d'insertion

Les hommes peuvent éprouver des difficultés à insérer la sonde à cause des muscles sphinctériens tendus ou à travers la prostate.
Conseil : essayez de vous détendre, inspirez profondément et toussez légèrement au moment d'insérer la sonde. Vous pouvez également essayer de tourner un peu la sonde pour la faire avancer.
Il existe également des sondes avec embout fuselé, qui peuvent simplifier l'insertion. La pratique est la clé de la réussite. 

Trouver le bon point d'entrée

Les femmes peuvent avoir des difficultés à trouver le méat : ce n'est vraiment pas facile à identifier vu d'en haut.
Conseil : demandez à une infirmière ou un médecin de vous montrer jusqu'à ce que vous soyez à l'aise. Ils peuvent également vous suggérer d'utiliser un miroir, une poignée ou un écarteur de jambes pour faciliter la procédure.

Difficultés de retrait

Les sondes utilisées avec un gel ou un autre lubrifiant sont glissantes lors de l'insertion mais peuvent avoir perdu leur lubrification au moment du retrait. Si vous commencez tout juste à utiliser des sondes, ou si votre dextérité est limitée, la vidange de la vessie peut prendre un peu plus de temps et il se peut que la sonde sèche avant que vous ne deviez la retirer.
Conseil : demandez une sonde hydrophile qui est glissante à la fois lors de l'insertion et du retrait. Essayez de vous détendre. Tousser ou tourner la sonde peut vous aider.

Vider sa vessie hors de la maison

Certaines personnes sont mal à l'aise à l'idée de vider leur vessie chez un ami ou dans des toilettes publiques. Elles ne veulent tout simplement pas que tout le monde sache ce qui se passe dans les toilettes. 
Conseil : utilisez une sonde qui peut être pliée pour être plus discrète. Prenez toujours un petit sac en plastique pour récupérer les sondes usagées si vous ne voulez pas les jeter dans une poubelle publique ou chez un ami. Certains emballages sont conçus pour permettre d'y replacer la sonde après usage de manière à rapporter le tout pour le jeter à la maison.

Le sondage n'aura bientôt plus aucun secret pour vous, et le temps passé aux toilettes ne sera plus un problème.

Dextérité limitée

Si votre dextérité est limitée, il peut être difficile de manipuler la sonde. 
Conseil : demandez une sonde facile à manipuler. Une sonde hydrophile est activée par l'eau, et les sondes humides sont fournies avec de l'eau dans l'emballage pour éviter d'avoir à ajouter un gel ou un autre lubrifiant. 
Certaines marques présentent des options d'emballage particulièrement judicieuses, comme des bandes adhésives permettant la fixation au mur ou bien des aides. Demandez conseil à votre infirmière ou votre médecin, ou contactez-nous pour que l'on vous guide.

Partager