Le contenu de cette page est destiné seulement aux professionnels de santé.

Etes-vous un professionnel de santé ?

You are now visiting Wellspect global website. To view the North American website please click here click here

X

Comment la SEP affecte-t-elle votre vessie ?

Sclérose en plaques (SEP)

La sclérose en plaques est une maladie inflammatoire qui touche le système nerveux central, le cerveau et la moelle épinière. La couche isolante entourant les nerfs (myéline) est détruite, laissant les tissus cicatriciels appelés scléroses (ou plaques ou lésions). Ces zones endommagées ralentissent l'influx nerveux.

Les symptômes sont assez variés, en fonction de l'endroit où se forment les plaques (ou lésions). La SEP présente souvent des poussées récurrentes, lors desquelles les symptômes s'aggravent ou de nouveaux symptômes apparaissent. Entre ces attaques, les symptômes peuvent s'améliorer ou rester stables. Le premier signe est souvent une inflammation du nerf optique.

multiple sclerosis full width img

Comment la SEP affecte-t-elle votre vessie ?

Sclérose en plaques (SEP)

La sclérose en plaques est une maladie inflammatoire qui touche le système nerveux central, le cerveau et la moelle épinière. La couche isolante entourant les nerfs (myéline) est détruite, laissant les tissus cicatriciels appelés scléroses (ou plaques ou lésions). Ces zones endommagées ralentissent l'influx nerveux. 

Les symptômes sont assez variés, en fonction de l'endroit où se forment les plaques (ou lésions). La SEP présente souvent des poussées récurrentes, lors desquelles les symptômes s'aggravent ou de nouveaux symptômes apparaissent. Entre ces attaques, les symptômes peuvent s'améliorer ou rester stables. Le premier signe est souvent une inflammation du nerf optique. 

Comment la SEP affecte votre vessie

Près de 80 % des patients souffrant de SEP connaîtront des troubles urinaires au cours de leur pathologie. L'hyperactivité vésicale est courante et les lésions des nerfs entraînent des besoins fréquents et incontrôlables de miction, même si la vessie n'est pas remplie. 

Les vidanges incomplètes de la vessie sont également très fréquentes. Les muscles du plancher pelvien et du sphincter autour de l'urètre se contractent spontanément pendant la vidange. L'urètre se ferme et la vessie n'est pas correctement vidée. Les urines résiduelles donnent alors l'impression d'un besoin de miction, entraînant des allers-retours plus fréquents aux toilettes qu'avec une vessie intégralement vidée. 

La SEP peut évoluer rapidement, la miction sera plus problématique à certaines périodes, relativement plus facile à d'autres. Il est impératif de traiter les problèmes de vidange de vessie de manière systématique. Les urines résiduelles peuvent entraîner des infections urinaires qui, tour à tour, provoquent de nouvelles poussées ou la réplique d'une poussée déjà survenue. En savoir plus sur comment la SEP et les problèmes urinaires sont liés.

Partager